Ça fait 3 ans que je suis avec ma blonde. Nous sommes à distance, mais se voyons 2-3 fois par semaine tout de même. Niveau sexuel, nous avons un grand écart concernant le désir et la libido. Moi, j’en ai énormément. Elle, extrêmement peu. Je fais beaucoup de recherche sur ce sujet et écoute beaucoup de podcast pour trouver des solutions à cette problématique, qui m’affecte beaucoup. J’essaie de ne pas me laisser affecter par ça, mais c’est plus fort que moi. Ma main ne peut pas tout combler. Je ne veux pas et n’irai pas voir ailleurs. Je ne veux pas toujours être la personne qui fait les premiers pas concernant le sexe. J’ai besoin de me sentir désiré également. Je ne sais plus quoi faire…

Homme Hétérosexuel.le 24 ans

Souvenir érotique pré-pandémie. Un vendredi soir, je suis allé faire le voyeur dans un club d’échangistes de Montréal. Dans une pièce ouverte, elle était assise sur une chaise, son chum la regardait faire. Les pantalons baissés, nous étions 3 gars debout devant elle qui prenait plaisir à nous masturber et nous sucer (avec condom). Scène qui m’excite encore: en suçant le gars du milieu, ses mains qui masturbaient les deux autres…

Homme Hétérosexuel.le 42 ans

J’ai fréquenté quelqu’un cet été, au début c’était pour une relation sérieuse, mais ça ne fonctionnait pas et nous avons décidé de rester amis. Quelques semaines plus tard, nous avons succombé au désir évident entre nous et avons commencé à se voir aussi pour avoir du sexe. C’était torride, incroyable, parfois sensuel, parfois presque violent, mais toujours excitant. Après deux mois, elle a décidé de commencer à fréquenter un ami, ce qui a mis fin à notre relation. J’ai été profondément blessé, à ma grande surprise. Je perdais une amie, mais j’avais aussi l’impression de perdre quelque chose de bien plus grand. Était-ce finalement de l’amour ou simplement la tristesse de perdre cette connexion physique si intense et passionnelle? L’un peut-il exister sans l’autre?

Homme Hétérosexuel.le 25 ans

J’ai une relation plutôt spéciale avec un homme marié. Nous avons 12 ans d’écart. On couche ensemble, nous nous apportons chacun de l’affection, de l’écoute, on se confie. Il y a beaucoup de caring entre nous. Pourtant, jamais je ne voudrais être en relation avec lui, et vis versa. C’était très clair pour lui dès le début: il aime sa femme et ne compte pas la quitter. Je respecte sa situation. Autant qu’on peut voir l’infidélité comme une trahison et condamner les gens qui font ce geste automatiquement, selon lui, ce que je lui apporte aide à faire fonctionner son couple, les frustrations sont moindres puisqu’il a quelqu’un qui l’écoute, le conseille et comble certains de ses besoins, envies, fantasmes qu’il n’avait pas avant. J’avoue adorer cette situation, c’était un de mes fantasmes.

Femme Bisexuel.le 25 ans

Première séance devant un vidéo olé olé depuis le défi 1 mois sans porno… honnêtement l’orgasme était différent et je crois que c’était moins bon. Bien hâte de faire la route pour aller rejoindre mon copain ce soir 🔥

Femme Demisexuel.le 25 ans

J’ai retrouvé ma libido à 29 ans après l’arrêt d’une médication. Au début j’étais célibataire et j’ai pu profiter de ce moment pour expérimenter mon plus grand fantasme: un homme plus vieux. Je ne pensais pas avoir suffisamment aimé l’expérience pour vouloir réessayer. Mais cela fait maintenant un an que je suis avec un homme plus jeune que moi et malgré notre vie sexuelle épanouie, son père me tente énormément. Et je sais que son père est tenté aussi. J’adore mes beaux-parents et je ne voudrais pas briser leur relation et la mienne, mais il me semble évident que l’irréparable se produira bientôt.

Femme Pansexuel.le 31 ans

Ce que j’aime le plus au monde : moi à quatre pattes qui se fait défoncer et qui se fait taper le cul très fort en se faisant traiter de chienne et de poubelle à sperme.

Femme Hétérosexuel.le 23 ans

Chaque fois que je te vois, je ressens une tension sexuelle entre nous. La sens-tu aussi? J’ai le feeling que oui, mais peut-être pas… J’ai de la difficulté à te regarder dans les yeux puisque des pensées sexu m’envahissent chaque fois. Ça me gêne et en même temps ça m’excite. Lors d’une soirée tu as effleuré mon cou en passant derrière moi. Sans savoir que c’était toi, j’ai ressenti une décharge électrique, un frisson de plaisir me parcourir. J’y repense souvent. Tu habites mes fantasmes. J’aurais envie que tu me prennes. Sentir ton corps pressé contre le mien. Goûter ta bouche, ta peau, ton sexe. Plonger mes mains dans tes cheveux emmêlés, enrouler mes jambes autour de toi. Sentir ta chaleur, ton odeur, ton souffle… Mais c’est impossible. Nous sommes en couple. Et amis.

Femme Hétérosexuel.le 38 ans

Récemment j’ai fait l’amour avec encore le même gars – ça fait 5 ans de relation monogame ben traditionnelle – , et pour la première fois j’ai compris qu’il y avait quelque chose de beau à n’être que des gens ordinaires qui faisaient l’amour de façon ordinaire… Envolé, le besoin de performance, de grandiose, de nouveau, de ci, de ça, de plus de cochon, de pression, d’acrobaties, et de fantasmes… et finalement… c’était… extraordinaire… j’oublierai jamais.

Femme Bisexuel.le 37 ans

Avec mon main partner j’aime juste le sexe anal. C’est toujours juste super cochon et il est dominant. J’adore. Le coït vaginal, je l’associe davantage à une relation romantique, une espèce de communion fusionnelle que je garde pour mes nouveaux amants (je sais, c’est super hétéronormatif… J’y peux rien même si j’en suis consciente)

Femme Homosexuel.le 35 ans

Le nouveau proprio du resto où je travaille est physiquement 100% mon genre. Je le connais pas personnellement, mais j’ai les hormones qui me chatouillent quand il est dans mon champs de vision. J’avoue que je fantasme dessus et je m’imagine souvent franchir la ligne avec lui. Je ne peux pas m’empêcher de flirter avec lui, et il semble y avoir une ouverture. Dangereux non?🙄

Femme Hétérosexuel.le 25 ans

J’ai des flashs de toi sans arrêt. Ta peau, le son de ta voix quand tu jouis. Nous deux qui se masturbons face à face en pleine nature. Ton sexe que je trouvais si délicieux. Les textos sexu que tu m’envoyais et me donnaient l’envie de me masturber au travail. C’était ma première relation avec une fille et j’ai complètement perdu la tête. Maintenant que c’est fini je vois l’hiver arriver et j’ai peur. J’aimerais parfois chasser ces souvenirs, même si ils m’excitent encore.

Femme Bisexuel.le 33 ans

J’adore le sexe… mais surtout voir une femme jouir, mouiller et me couvrir le visage de son plaisir tout en l’entendant crier de plaisir. Tous les dimanches matins, dans ma voiture, je lèche la petite chatte d’une femme qui est dans le même cours de spinning que moi et qui est bien sûr mariée comme moi… 😜

Homme Hétérosexuel.le 45 ans

Je suis en relation ouverte avec ma blonde et on s’était dit qu’émotionnellement on serait monogame, mais qu’on aime justement avoir de nouvelles expériences sexuelles avec d’autre monde et cela empêchait pas l’évolution de notre amour et notre relation. Pourtant, ces temps-ci je pense que je suis en train de développer des sentiments pour un gars avec qui je couche: il est au courant de ma blonde et elle est au courant de lui, mais elle, elle pense que c’est seulement une baise et moi et lui tranquillement on s’attache et on a vraiment une belle chimie. Cela enlève rien à l’amour que j’ai pour ma blonde, mais je commence à me dire que je serais prête à essayer une vraie relation polyamoureuse, mais je sais pas si elle l’est et ça serait ma première relation comme ça et ça m’fait peur tout ça

Genderfluid Pansexuel.le 20 ans

Certaines de vos confessions m’excitent beaucoup! J’ai récemment fait le choix de l’abstinence en solitaire afin de mieux profiter de mes relations intimes avec d’autres. Il y a quelque chose dans le fait d’être très excité, mais de ne pas pouvoir se soulager, que j’aime bien. C’est un peu se faire souffrir. Mon pénis entre en érection malgré moi. Il est gros, il est chaud. Il veut se faire prendre, se faire caresser. Je résiste.

Homme Bisexuel.le 24 ans

J’ai récemment rencontré un homme qui stimule ma libido comme personne. Ayant d’abord mis ça sur le coût du début de fréquentation, je m’attendais naturellement à un ralentissement des relations sexuelles. Or, pas du tout, plus on se connait, plus on en parle, plus on communique sur nos envies et nos fantasmes à assouvir (ou pas). C’est encore plus riche et excitant, on s’est tous les deux rendus compte de l’importance de se dire les choses, de s’en parler, de debriefer. On est excité tout le temps, on se tease et on explore. Je n’ai jamais vécu quelque chose d’aussi intense, d’aussi sain et sans jugement. Et à côté de ça, je continue à me masturber, ça me fait du bien ces moments solo à repenser à nos ébats. Vive la communication sexuelle!

Femme Hétérosexuel.le 29 ans

Je viens d’aller m’acheter du lubrifiant et un butt plug vibrateur. Quel orgasme ! Je veux explorer plein de choses maintenant. Avec des femmes et des hommes. Je suis marié et cette exploration se fera en cachette. Pourquoi tant de tabous demeurent ?

Homme Orientation inconnue 45 ans

Bonjour à tous. Je fréquente quelqu’un depuis quelques semaines. Je l’ai avisé que j’avais l’herpès de type 1 au niveau génital avant notre première relation sexuelle. Bien que cela l’inquiète, il a accepté la situation en me faisant confiance de ne pas le mettre à risque en cas d’éruption. Nous avons eu une relation sexuelle hier soir (je ne ressentais aucun symptôme) et pendant la nuit, j’ai senti une épisode débuter (un « bouton »). Je ressens énormément d’anxiété en lien avec la possibilité de l’avoir mis à risque. Comment réagira-t’il s’il contracte l’herpès? Est ce qu’il m’en voudra… j’ai peur de le perdre si c’est le cas. Je vis très difficilement avec cette réalité de possiblement transmettre l’herpès à un partenaire et ce même après 15 ans. Cela me cause beaucoup de peine 😫 HELP

Femme Hétérosexuel.le 38 ans

À 30 ans, je n’ai jamais JAMAIS eu d’orgasme. Jamais même été proche en fait. Seule ou avec partenaire. Je ne me masturbe jamais, non plus. Je me sens brisée quand j’y pense. Je ne sais pas par où commencer. Ça me gène terriblement.

Femme Demisexuel.le 30 ans

Mmmm j’adore quand il me baise la bouche. On s’embrasse et se caresse passionnellement. Il embarque sur mon torse, attrape ma tête et entre sa grosse queue bien dure dans ma bouche. Ça me titille entre les jambes et je donne tout ce que j’ai, même si je n’ai pas beaucoup de contrôle. On se fait toujours des comptes rendus d’après sexe, dernièrement je lui ai dit que j’aimerais bien qu’il me donne des petites tapes dans le visage avec sa queue avant d’entamer la fellation.

Femme Bisexuel.le 22 ans

Bonjour! J’ai 50 ans et j’ai encore mes règles. Mon conjoint ne me touche pas du tout lorsque j’ai mes règles, mais il aime que je le suce et que j’avale en tout temps. Si je refusais de sucer et d’avaler durant mes règles est-ce un bon moyen de protester ou est-ce considéré comme du chantage ou de la violence psychologique ?

Femme Hétérosexuel.le 50 ans

Je réalise en écrivant ce message que je n’ai pas parlé à mon copain du défi 1 mois sans porno, lui-même ne consommant peu ou pas de porno au quotidien. Durant une partie de fesses en l’air, il me prenait par derrière et ma suggéré qu’on fasse un vidéocall pour me montrer ce que le lui admirait, son POV. AYOYE! C’était notre propre video live, impossible à réécouter, mais qui m’a fait jouir intensément en pouvant voir sa verge me pénétrer et ses mains agripper mes fesses!

Femme Bisexuel.le 33 ans

Depuis le jour 1, j’ai fait mes séances de masturbatiom nocturne sans l’aide de mes vidéos pornos habituelles. Ça m’a permis de me concentrer sur mes sensations et de développer une nouvelle technique de edging avec mon suction toy qui me donne un orgasme assez intense! Malgré tout, des segments de mes vidéos préférés me venait à l’esprit, mais ouf! C’était chaud!

Femme Bisexuel.le 33 ans

Je me suis inscrite au défi 1 mois sans porno en me disant que ça n’allait pas changer grand chose à mes habitudes, puisque je n’ai jamais vraiment consommé de porno. Quelques photos ici et là sur les réseaux sociaux, mais pas grand chose de plus. À mon étonnement, les témoignages et confessions sur le défi ont titillé ma curiosité plus qu’autre chose et je suis pour la première fois allée voir un vidéo sur un site de porno. Verdict: j’ai des mixed feelings à propos de la porno. Oui ça m’excite, mais on dirait que je ne m’y associe pas plus que ça, car je trouve qu’il n’y a pas assez de diversité corporelle et je ne trouve pas vraiment de type de corps qui me ressemble. Peut-être que je n’ai pas fait assez de recherche, mais j’ai l’impression que la porno ce n’est pas tellement pour moi!

Femme Orientation non spécifiée 22 ans