Il y a 6 ans de cela, je croise régulièrement un garçon qui pique ma curiosité dans les couloirs du cégep. Quelques années plus tard, je le recroise dans les rues de mon quartier. Son visage est la seule chose que je connaisse de lui. En novembre dernier, je rentre dans une salle de projection à l’Université et qui vois-je assis parmi les bancs vides? L’homme tant de fois croisé. Maintenant que nous avons appris à nous connaître, nous sommes amis. Je ressens toutefois une forte attirance pour lui… bien que j’aie appris qu’il a une copine depuis maintenant 6 ans… Aujourd’hui, je n’ose lui confier mon attirance de peur que cela ne gâche notre amitié. Lorsque je le vois, je perds encore mes moyens comme une adolescente, j’ai envie de frôler sa peau.

Femme Hétérosexuel.le 25 ans

J’entame ma 24e année d’existence et je n’ai jamais eu de relations sexuelles. Ça me complexe énormément et j’ai l’impression de gaspiller des années à ne pas jouir avec quelqu’un d’autre. L’affaire, c’est que j’ai peur de rencontrer quelqu’un et que mon manque d’expérience le turn off/déçoive. Je crave la proximité sexuelle, mais je ne sais même pas par où commencer.

Femme Hétérosexuel.le 24 ans

Je suis tannée de gérer le désir de mon copain. Nous avons des libidos complètement opposées et je sens peser sur moi son désir, je me sens comme un gâteau. Pas moyen de se coller tranquille au lit ; cela devient rapidement et inévitablement une érection qui s’accote sur mon corps et qui me rend mal à l’aise. Il se plaint que je ne le désire pas; je me plains que je n’ai pas le temps de le désirer puisqu’il y a toujours une érection dans le chemin, quoi que l’on fasse. Je suis découragée et je me sens anormale. Je me sens comme un Saint Graal à atteindre pour soulager une pulsion sexuelle.

Femme Pansexuel.le 33 ans

Mon copain tient énormément à ce que j’ai minimum un orgasme lors de nos relations sexuelles. Je me sens vraiment choyée, mais il y tient tant que parfois, je préfère simuler un orgasme plutôt que de simplement lui expliquer que je ne ressens pas le besoin d’avoir un orgasme à ce moment-là. D’un côté, ça m’excite de le voir excité par mes orgasmes (vrais ou simulés). De l’autre, je sais qu’il serait terriblement blessé d’apprendre que je fake parfois… Ça fait 4 ans que nous sommes ensemble, et je sais qu’il se sentirait trahi, mais j’ai l’impression d’avoir poussé le mensonge trop loin pour arrêter du jour au lendemain (ce serait louche que tout à coup, je viennes moins souvent). Je suis aussi très satisfaite de ma vie sexuelle ainsi, même si elle implique de petits mensonges…

Femme Hétérosexuel.le 26 ans

Je trouve que ce serait trop cool si le confessionnal devenait un petit dating scène à la « love is blind » ou personne ne sait qui on est, mais a travers les confessions on trouve peut-être l’âme sœur <3 donc salut j’ai 22 et malgré le fait que je déteste les films romantiques je réalise que je suis un peu romantique dans l’âme. Si comme moi tu as besoin d’avoir de la musique en permanence dans tes oreilles et que tu aimes tester les cafés et resto de Montréal, décris toi un peu et peut-être que je te donnerais une autre confession sur moi pour qu’on apprenne à se connaître un peu mieux! Signé, étudiant de 22 ans qui a un Peter-pan syndrome et que ses love languages sont: quality time et acts of service <3

Homme Bisexuel.le 22 ans

J’aimerais me faire sucer par une jolie femme

Homme Hétérosexuel.le 60 ans

Elle a débuté par me demander que j’accumule le sperme des mes masturbations dans un pot. C’est pour m’en servir comme lubrifiant lorsque je me caresse me dit-elle. Ça dure comme ça quelque mois. Ça m’excitait beaucoup de l’imaginer se branler avec ma semence. Puis lors d’un trip de mdma particulièrement intense et empathique elle a sorti un pot de sperme qu’elle gardait dans le congélo dans un sac de petits pois pour que ses enfants ne le découvre pas! Son fantasme était de m’enduire le corps au complet de mon sperme. C’était son idée et elle y pensait depuis longtemps. J’ai embarquer pleinement et elle c’est mise à me caresser partout avec mon foutre… l’odeur était intense et elle était dans un état de mouille et d’excitation que je n’avais pas vu souvent ! Lorsqu’elle a terminé son oeuvre je lui ai demandé de fermer les yeux et j’ai pris une gorgée de sperme que j’ai gardé en bouche. Je me suis mis à l’embrasser tendrement puis de plus en plus passionnément pour ensuite la surprendre en giclant le sperme dans sa bouche…je crois bien qu’elle a eue un orgasme mental magnifié magistralement par l’ecstacy !

Homme Hétérosexuel.le 60 ans

Ma copine avec qui je partage ma vie depuis 9 ans m’a récemment avoué avoir de petites pulsions BDSM qu’elle a assouvie avec un de ses amis. J’en ai profité pour lui avouer ma bisexualité. On s’est libérés tous les deux d’un poids et depuis, on a une libido décuplée, on se partage ouvertement nos fantasmes et nos désirs. Je suis tellement bien de pouvoir regarder de la porn gay ou bi sans me cacher. Elle me raconte ses aventures avec son ami qu’elle voit toujours, je lui raconte mes histoires passées avec des mecs, on s’excite mutuellement et on fait l’amour!

Homme Bisexuel.le 42 ans

Je suis trans, malgré mes efforts, je ne trouve personne qui veut coucher avec moi avec du respect. Les seules personnes qui m’ont désiré c’était par fétichisme ou pour expérimenter. Sans considération de mes émotions. Je ne suis pas une expérience et je ne suis pas un steak. Mes relations amoureuses tombent aussi toujours à l’eau. J’ai pas la chance d’avoir des expériences et des découvertes sexuelles comme les gens cis ont autour de moi. Je me sens invisible sexuellement et c’est juste triste et décevant.

Genre non spécifié Pansexuel.le 21 ans

Moi 44 ans. Ma nouvelle copine 34 ans. Elle ne s’est jamais rasée. Elle a donc les aisselles poilues, les jambes poilues et la chatte poilue. Je la trouve tellement belle, je l’aime tellement et elle m’excite tellement! Ça fait un mois et demi qu’on est ensemble et ça fait un mois et demi qu’on baise à tous les jours. Je suis un homme heureux et comblé! VIVE LE POIL SUR LES FEMMES!!!

Homme Hétérosexuel.le 44 ans

Mon chum et moi (couple hétérosexuel, exclusif) n’avons pas du tout la même libido. J’ai beaucoup plus de libido que lui et cela devient problématique parce que je me sens insatisfaite de la fréquence de nos rapports sexuels (1 fois par mois voir 1 fois au 2 mois). Je me sens frustrée à cause de cette situation et ça change complètement mon propre comportement sexuel. Avant, je prenais beaucoup plus d’initiatives dans mes autres relations, maintenant, j’ai de la difficulté à m’exprimer sexuellement et à provoquer les moments par peur du rejet…Mon chum de son côté me dit que ça a toujours été comme ça pour lui dans ses anciennes relations. Ça finit souvent que c’est lui qui initie la relation sexuelle mais j’aimerais aussi pouvoir la provoquer sans me sentir rejetée.

Femme Bisexuel.le 26 ans

Jai réalisé dernièrement que je vis la vie d’Emily in Paris. J’ai commencé à travailler pour une asso et j’ai eu un crush sur un gars qui flirtait sans cesse avec moi. Comme j’étais le petit nouveau je n’ai pas crié ouvertement que je voulais sortir avec, mais j’en ai fait part à 2 de mes collèges avec qui je suis rapidement devenu ami. L’une d’elle m’a dit que le gars en question était en fait son chum et après m’être excusé j’ai décidé d’arrêter de parler au gars. Malheureusement à chaque party il me fait des avances et la dernière fois il m’a même embrassé dans le cou. Là je me dis est-ce que j’en parle à mon amie ou je continue de flirt puisque rien de trop compromettant est arrivé?

Homme Bisexuel.le 22 ans

Lundi soir mon chum régu (on habite ensemble et sommes un couple ouvert) m’a fait un repas divin et on a fait l amour; ce mardi pm mon amant plus jeune (j’ai 51 et lui 23) a passé et m’a apporté un bracelet qu’il a fabriqué et on a pris un bain érotiquement ensemble. Ainsi va la vie.

Homme Homosexuel.le 51 ans

Pour moi toutes les cachotteries, les mensonges et les adultères, c’est juste la preuve d’à quel point notre modèle de mononormativité est malsain. On est tellement matérialistes et possessifs que ça se reflète jusque dans nos relations. On veut posséder l’autre et notre égoïsme nous amène à vouloir qu’il nous possède aussi. La jalousie est une forme de violence qu’on ne nomme pas assez souvent et qu’on met même sur un pied destal comme quelque chose de mignon et romantique.

Femme Bisexuel.le 23 ans

J’ai un gros crush sur ma prof et ça me fait comprendre que je suis bisexuelle. Je pense à comment j’aimerais l’embrasser, la caresser, la manger… C’est rendu difficile me concentrer en cours…

Femme Bisexuel.le 21 ans

J’ai un Maître. Je suis sa soumise. C’est LA personne qui me fait sentir bien avec moi même. Il m’a aidé à ne plus être honteuse de mes envies sexuelles et à m’accepter davantage. C’est aussi LA personne qui me connait le mieux. Je partage mon Maître avec une autre soumise, une fille merveilleuse avec qui je m’entends super bien. La notion de BDSM était un peu tabou pour moi. Je le trouvais quand même extrême. Tous les informations différentes qu’on retrouve sur Internet, surtout pour une jeune femme débutante, cela peut être difficile de s’y retrouver. Mais ce que j’ai appris, c’est qu’il n’y a pas un seul type de relation. Il n’y a pas un seul type d’amour ni d’attachement. Ma relation avec eux deux peut ne pas être traditionnelle, mais elle tout de moins très sérieuse. La plus sérieuse.

Femme Hétérosexuel.le 25 ans

J’aime beaucoup m’imaginer avec une femme, mais je ne l’ai jamais fait.

Femme Hétérosexuel.le 46 ans

J’ai très envie de me masturber. J’aimerais le faire en ligne avec une femme sans aucun but de la rencontrer. Pas facile tel que mentionné par un autre homme ici même. J’aime me masturber en couple aussi. Qu’elle me regarde le faire et vice-versa même en présence de d’autres personnes. Bref ça m’excite très fort. Suis-je le seul ? J’aime aussi me prendre en photo. Je le ferai une fois ce témoignage complété.

Homme Hétérosexuel.le 55 ans

Je trippe sur les odeurs de queue « uncut » et de bobettes pas lavées depuis plusieurs jours. J’adore me masturber en « sniffant » des boxers sales après qu’un gars s’est entraîné au gym ou ait fait du sport.

Homme Homosexuel.le 57 ans

La masturbation est bonne pour la santé .

Homme Hétérosexuel.le 49 ans

Je me suis fait avorter à 24 ans et c’était une expérience, pour vrai, tout à fait plaisante. On a accepté mon choix, moi aussi du fait même. J’ai beaucoup aimé l’euphorie que le fentanyl ma procuré et c’était fini. Simplement. Pas de second guess. That was it. Merci bonsoir. Merci à une société qui permet l’avortement libre et sans question.

Femme Orientation non spécifiée 27 ans

J’adore le sexe pour le plaisir qu’il procure et pour ses bienfaits sur le corps et l’esprit. Mais comment dois-je agir quand mon amoureuse n’y accorde pas autant d’importance surtout après plus de dix ans de vie commune et deux enfants? Je l’aime et je ne veux pas lui mettre de pression.

Homme Hétérosexuel.le 35 ans

J’ai beaucoup plus de plaisir à me masturber qu’à baiser. Avec un autre gars je fais de l’anxiété de performance. Même si ça m’excite beaucoup faire des nouvelles rencontres, c’est rendu que ça me stresse trop et ça me donne des problèmes d’érection et d’éjaculation que j’ai beaucoup de trouble à contrôler. Surtout que je n’aime pas vraiment éjaculer. Je préfère plutôt me masturber le plus longtemps possible ( 2-3 heures) en regardant du porno, toujours à la limite d’éjaculer (edging), mais sans jamais v’nir, c’est tellement bon cette sensation orgasmique sans fin!!! Et comme ça je peux recommencer ces longues sessions d’edging à tous les jours sans jamais m’épuiser.

Homme Homosexuel.le 57 ans

Je suis dans une relation exclusive et la seule chose qui me manque vraiment c’est de pouvoir baiser avec qui je veux, quand je veux. La sexualité dans mon couple n’est plus ce qu’elle a déjà été et donc je m’ennuie beaucoup du temps où j’étais libre à ce niveau. La masturbation aide, mais n’est pas aussi satisfaisante…

Femme Bisexuel.le 31 ans