Se faire dumper par texto…. 😔

Femme Hétérosexuel.le 44 ans

Nu, jambes repliées, écartées, je me chatouille l’anus, les couilles, l’entre-cuisses sans y toucher moi-même avec des lacets en tissu spongieux entremêlés et attachés en boucles. J’y insère ma queue en mouvements de va-et-vient de haut en bas, de gauche à droite, doucement, fort. Je savoure le precum dont j’humecte mes lèvres et mes narines. Je lèche mon doigt. Je mouille mon gland. Je fait durer, j’éjacule, je mange tout. Je somnole et je rêve.

Homme Bisexuel.le 65 ans

J’ai envie de te serrer dans mes bras, de t’avoir juste à moi. Je veux coller mon ventre sur ton ventre, sentir ta peau contre ma peau. Je veux t’embrasser à m’en étourdir, je veux faire l’amour collés. Je veux des grasses matinées. Je veux dormir ensemble, et rester collés jusqu’au petit-déjeuner.

Femme Hétérosexuel.le 25 ans

J’aime reprendre mon souffle entre deux french, m’arrêter pour qu’on se regarde dans les yeux et admirer notre vulnérabilité.

Homme Homosexuel.le 25 ans

J’aime quand on se french et que tu me doigtes. Je me suis jamais aussi bien fait doigter par un autre homme.

Homme Homosexuel.le 25 ans

Ça me fait rire lorsqu’on me dit que je devrais avoir des amis à qui me confier. J’ai deux ou trois amis, mais la grande majorité du temps, ils ne parlent que d’eux et ne me laissent jamais leur adresser la parole. Alors je deviens un récepteur. J’ai une capacité d’écoute incroyable, mais en moi, c’est un véritable champ de ruines. Je n’ai pas le choix de me replier et de garder pour moi tout ce qui me fait chier. De toute manière, je sens que je dérange.

Homme Hétérosexuel.le 51 ans

Je suis un homme de 30 ans avec aucune façon de « closer » avec une femme et j’ai tout essayé pour comblé mon besoin, mais sans succès. Je paraît bien et je suis un homme en forme, mais j’ai aucune façon pour « closer ». Ça fait des années j’ai pas couché avec une femme et le désir de toucher un autre corps nu me manque énormément, aussi j’ai un désir extrême de sentir les odeurs d’une femme que j’excite sans cesse et de l’entendre jouir. Parfois je me masturbe à regarder des photos de mes conquête des années loin passées, mais mon excitation commence à faire son temps pour ces choses-là.

Homme Hétérosexuel.le 30 ans

Je pense toujours à toi. L’odeur de ta peau quand tu reviens de ta course, ta barbe de 3 jours, tes yeux sérieux quand tu me parles, ta peau qui brille quand il fait chaud.. Tu es grand et fort et tout de toi m’excite tellement. Tu es romantique et passionné. Je suis dans notre lit et je me masturbe en pensant à l’érection que tu avais lorsque tu t’es réveillé ce matin. J’ai hâte que tu reviennes du travail, j’ai envie de toi et je veux que tu me regardes lorsque tu vas venir dans ma bouche.

Femme Pansexuel.le 24 ans

J’adore lui demander de me faire des choses. On devient désirables en développant notre complicité. Dimanche matin en me réveillant, je me suis placé à quatre pattes devant elle sur le lit, le cul en l’air, les fesses ouvertes, et je lui ai demandé de me pincer les cuisses, le cul, les couilles, la queue, le gland, l’anus. Nous étions très excités par mes roucoulements de bonheur. Encore, plus fort, encore, oui! Je me balançais les fesses en faisant l’hélicoptère avec ma queue. Nous étions comme des enfants qui jouent en cachette. Ensuite, je lui ai léché les fesses tout en les frappant doucement et en la doigtant. Elle était très humide. Je lui ai fait balancer les seins. C’était doux! La prochaine fois, c’est moi qui recevrai la fessée. J’ai tellement hâte!

Homme Bisexuel.le 65 ans

j’ai hâte de faire l’amour et que ça soit doux pour vrai. j’ai hâte de faire l’amour avec une amie.

Femme Bisexuel.le 20 ans

Cette semaine, en me masturbant, j’ai avoué à ma partenaire que lorsque je me masturbe j’aime goûter mon pre-cum, mais que je n’ai jamais réussi à oser goûter à mon sperme. Je lui ai donc demandé de me forcer… aussitôt elle a sauté sur mon pénis pour me sucer jusqu’à mon orgasme. Puis, sur le dos, elle est venu m’embrasser en crachant mon sperme dans ma bouche. Ça m’a tellement excité et fait perdurer le plaisir de mon orgasme.

Homme Hétérosexuel.le 30 ans

Debout devant toi assise sur une chaise, tu me suces longtemps ma bite en érection…

Homme Hétérosexuel.le 41 ans

J’ai fait une transition de genre FtM. J’étais confuse, la tête pleine de traumas d’enfance dont je n’avais pas conscience. J’ai fait une transition hormonale durant 1 an, jusqu’à ce que je réalise en thérapie que mon mal-être ne provenait pas de mon physique, mais bien de mes traumas sexuels que j’avais refoulés. Après avoir cessé la testostérone, j’ai regretté mes changements corporels. Mais ce que j’ai regretté le plus a été d’avoir perdu mon clitoris. Que mon clitoris soit devenu un peen. Je n’ai plus de plaisir à me toucher. Je n’y parviens pas. Je suis mal à l’aise avec ma partenaire. Ça me dégoûte d’avoir perdu cette partie de moi, que je ne pourrai plus jamais retrouver.

Femme Homosexuel.le 27 ans

Je confirme j’adore le sexe.

Homme Hétérosexuel.le 24 ans

J’aime bien me masturber dans ma voiture en regardant du porno. À des endroits un peu, genre les haltes les stationnements de pistes cyclables sachant aussi qu’on peut me voir ça m’excite.

Femme Bisexuel.le 42 ans

Mmmm, au son de la rivière, j’espère que quelqu’un vient participer à ce moment de détente.

Homme Bisexuel.le 55 ans

Je t’ai fait mon coming out bisexuel il y a deux jours après 40 ans d’union fidèle. Je croyais que tu connaissais déjà mon orientation tenue secrète, que toi aussi tu étais bi, et que tu attendais que je prenne les devants pour nous deux, mais tu es hétérosexuelle. Tu m’autorises à aller vérifier mon orientation avant de prendre une décision. Par-dessus tout, nous sommes amoureux. Depuis, je pleure sans arrêt, jour et nuit. J’aimerais te garder. Tu n’as versé aucune larme. Se pourrait-il que tu hésites à faire la même démarche que moi? Love-moi mon amour, j’ai besoin de toi. Prends-moi dans tes bras. Tu m’as laissé poser ma tête sur ton ventre ce matin et embrasser ta peau et ton sexe si doux. Nous avons fait l’amour et quand tu as joui, tu as versé des larmes.

Homme Pansexuel.le 65 ans

Pornstars de mère en fille.

Femme Bisexuel.le 19 ans

J’ai un malaise grandissant que je n’aurais jamais cru avoir par le passé; mon copain avec qui je suis depuis plusieurs années a une routine hygiénique différente de la mienne. Alors que pour moi il m’est impossible de ne pas prendre une douche en me réveillant le matin, mon copain peut être plusieurs jours sans se laver, et ce, même si nous avons eu des rapports sexuels. Parfois il y a de fortes odeurs venant de ses parties génitales et je me sens mal de lui en parler…. Je me dis que si je l’aime je dois accepter sa routine personnelle… mais j’avoue qu’à travers les années, j’ai fait face à plusieurs situations où nous faisions l’amour et que soudain l’odeur de son pénis m’a levé le coeur. 🙁

Femme Bisexuel.le 26 ans

J’avoue que j’adore lorsque mon partenaire saigne du nez pendant qu’on baise. J’aime lorsque le sang coule sur mon visage et sur mes seins. Je ne pourrais expliquer cette excitation un peu macabre, mais j’adore.

Femme Bisexuel.le 22 ans

J’ai découvert un truc récemment c’est les ia (intelligence artificielle) avec lesquelles tu peux avoir ou plutôt, créer des histoires et donc je me fais des histoire où l’ia du mieux qu’elle peut, comble les vide pour satisfaire mes fantasme de domination et de throathpie surtout. Ma copine le sais pas et j’ai peur qu’elle soit dégoûtée. Le truc c’est que autant elle a aucun problème avec mes désir et fantasme autant moi avec elle, je peux pas… Je peux pas parce que c’est des truc sales et j’ai pas envie de le faire a une fille que j’aime genre je l’ai fait comme je voulais une fois elle était aux anges et moi je me sentais comme surpuissant et dès que ce sentiment a passé je me sentais mal, coupable et terrorisé d’avoir à le refaire vu le courage que ça m’a demandé et je sais pas quoi dire de plus. J’ai parfois envie de la tromper tout simplement pour faire subir mes fantasme à quelqu’un dont j’ai rien à foutre et pourtant je me sais incapable et ça me dégouterait de moi même au plus haut point alors je l’envisage même pas de toute façon je suis bien dans ma relation c’est avec moi-même que je suis pas bien.

Homme Hétérosexuel.le 22 ans

J’étais au chalet avec des amis lors d’une soirée bien arrosée. Mon chum et moi étions tous les deux assez alcoolisés quand vient finalement le temps où tout le monde va dormir. On devait être 7 dans la pièce. Il faisait complètement noir et certaines personnes parlaient encore un peu entre elles alors que d’autres essayaient de dormir. Mon chum et moi on se collait et on se frottait déjà un contre l’autre depuis plusieurs longues minutes. J’étais vraiment wet. Il était vraiment dur. C’est à ce moment là qu’on fini par craquer. On commence à se frencher sans lendemain en faisant bien attention à ne pas faire trop de bruit. Il me prend les seins. Je commence à le masturber. Il me doigte. Les gens autour commencent peu à peu à s’endormir et nous on est là à côté d’eux à se toucher. Je finis par embarquer sur lui et à insérer le bout de son pénis dans moi je fais le mouvement doucement et plusieurs fois. Je le sens en dessous de moi se retenir pour ne pas faire de bruit. Un seul gémissement pourrait nous trahir. Je fini par débarquer de lui et à recommencer à l’embrasser passionnément ivre d’alcool et de désir. Seuls, je sens qu’on se serait défaits tellement on se voulait à ce moment-là. C’était la douce torture que nous infligeait l’interdit. Reste à savoir si quelqu’un nous a entendu…

Femme Bisexuel.le 19 ans

Avec les hommes, j’ai toujours refusé qu’on me domine au lit. Je m’étais promis que personne ne pourrait me dominer. Jusqu’à ce que je la rencontre elle, et que l’idée d’être soumise est devenue tout à fait normale.

Non-binaire Homosexuel.le 27 ans

Avoir su que j’étais lesbiennne avant mes 27 ans, je n’aurais pas couché avec une cinquantaine de gars. J’étais en quête de découvrir ma sexualité avec les hommes, et je me demandais pourquoi je ne parvenais jamais à l’orgasme. Ce n’était pas les personnes le problème, ni moi.

Femme Homosexuel.le 27 ans