Je viens de faire mon coming out à ma mère et plutôt que m’écouter et comprendre que j’avais besoin d’en parler elle m’a dit de me taire et qu’elle ne voulait pas en parler, car elle ne voulait pas que les voisins nous entendent (!!!) . Elle m’a ensuite texté pour me dire que ca ne changeait rien pour elle, qu’elle était contente que je m’affirme, mais que c’est privé comme conversation et qu’elle est trop pudique pour parler de ça… Après ça on se demande pourquoi j’ai toujours refoulé mes sentiments… Je suis fière de moi. Tant pis pour elle si elle se fait souffrir avec le regard des autres, moi je suis maintenant libre, ouverte et je n’ai plus rien à foutre de l’opinion de randos. Je suis moi, enfin, pis ca fait du bien en criss!

Femme Bisexuel.le 30 ans

Tsé quand t’es obligée de prendre la pilule du lendemain parce que t’as baisé avec le chum de ta coloc pis qu’il a joui dans ta chatte… oupsi… C’est ça qui arrive quand ça fait un mois que t’as pas baisé pis que t’es trop horny…

Femme Hétérosexuel.le 23 ans

Après avoir couché avec mon ex la première fois, elle m’a dit qu’elle aimerait tant être capable elle aussi de ne pas s’épiler down there.

Femme Bisexuel.le 29 ans

Moi qui entend ma coloc se faire baiser = moi qui se masturbe à chaque fois

Femme Hétérosexuel.le 23 ans

Les femmes qui ont des poils sous les bras (aisselles) c’est tellement séduisant, érotique et excitant. Pas de déodorant, ni de parfum, juste l’odeur naturelle du corps et de transpiration. Regarder, sentir, embrasser, lécher les poils… C’est orgasmique!

Homme Hétérosexuel.le 40 ans

Après une longue journée chaude, humide et suante: elle enlève ses souliers et me demande de renifler, sentir et embrasser ses grands pieds, lécher ses orteils, pendant qu’elle sirote son verre de vin. C’est un régal!

Homme Hétérosexuel.le 40 ans

En ce qui concerne les poils pubiens, je suis pour!!! Mais ça n’a pas toujours été le cas. Lorsque j’ai commencé à être intime avec mon partenaire l’été dernier, ne sachant pas ses préférences, j’ai décidé de me raser, laissant peu de poils. Un jour, il m’a demandé pourquoi je me rasais, car il préférait une belle toison fournie. Depuis ce temps, je ne me rase plus, j’en enlève de temps en temps bien sûr, mais sans plus. Franchement, c’est une découverte pour moi! Je me trouve plus belle ainsi, c’est comme avoir un petit ventre doux, des fesses rebondies, de la cellulite ou des vergetures. Ça fait partie du corps, de la vie. C’est peut-être l’âge aussi. Je n’aurais sans doute pas pensé cela à 25 ans. C’est tellement plus simple aussi de ne pas se raser! Quant aux sensations, c’est beaucoup plus doux, pour mon chum comme pour moi.

Femme Hétérosexuel.le 35 ans

J’adore l’odeur des draps après avoir fait l’amour: c’est un mélange d’odeur de transpiration, sueur, salive et sperme… délicieux!

Homme Hétérosexuel.le 39 ans

Première journée à ma nouvelle job et j’ai déjà envie de me faire baiser par 2 beaux collègues… C’est sûr que je m’organise pour que ça arrive bientôt!!! En attendant, je vais me masturber en pensant à eux et à toutes les choses que je les laisserais me faire…!!!

Femme Hétérosexuel.le 27 ans

Je suis naturellement plutôt poilue, avec une longue crinière presque noire, et donc, beaucoup de poils pubiens. Depuis mon adolescence, je me suis fait dire par au combien de femmes que les hommes n’aiment pas le poil. Or, malgré les énormes complexes liés à ma pilosité qui m’ont poussée à m’épiler religieusement, plusieurs de mes partenaires masculins ont mentionné préférer la version jeune buisson de ma vulve. Personnellement, j’aime bien les poils pubiens, autant chez les hommes que chez les femmes, mais je ne peux les sentir sur mon corps.

Femme Bisexuel.le 30 ans

À 5 ans, bbq en famille, je joue sous la table et observe les jambes et les pieds des convives. Je vais voir ceux de ma mère et touche ses orteils. Ses gros orteils sont piquants ? Une repousse, comprendrais-je quelques années plus tard. Ah! La norme? À 11 ans, j’ai les bras beaucoup plus poilus que les enfants de mon âge et je me le fait dire très souvent. Une amie également velue arrive à l’école un matin les bras complètement rasés. Deux jours plus tard, en travaillant à ses côtés, je frôle son bras et ça pique! Je dois faire ça, moi aussi? À 16 ans, je vis de la culpabilité parce que je n’ai pas envie de me raser le pubis comme mes amies le font… À 24 ans, je choisi d’être poilue de partout et choisi des ami.es et partenaires sexu pour qui les poils sont aussi un choix perso.

Femme Hétérosexuel.le 26 ans

Ma relation avec mes poils pubiens a beaucoup évolué depuis que je commence à les pousser. Quand j’ai vu les premiers poils apparaître, je ne savais pas exactement ce que c’était et ça m’a dégoûté, alors je les ai rasé toute suite. J’ai continué cette pratique pour des années, qui a été justifié par l’apparence des vulves dans les films pornographiques vers les années 2010. Plus tard, avec mes nouveaux apprentissages féministes, je me suis dit que j’arrêterais de les raser. Mais, j’ai découvert que quand ils étaient longs, mes pertes agissaient comme de la colle sur mes poils, qui s’arrachaient de ma peau des fois (ouch!!!). Maintenant, je les rase à peu près 1 fois aux deux mois, ce qui les garde assez courts pour ne pas se coller ensemble, mais assez long pour me donner l’apparence d’un.e adulte…

Non-binaire Bisexuel.le 29 ans

La meilleure découverte sur ma sexualité que j’ai fais ces dernières années c’est l’exhibitionnisme. Le meilleur sex que j’ai jamais eu était dans une allée, tard le soir, mon copain qui me pénétrait par l’arrière en soulevant ma robe. C’est difficile de trouver des gens qui sont assez à l’aise pour le faire, alors ce souvenir reste un de mes seuls de ce genre…

Non-binaire Bisexuel.le 29 ans

Je suis une jeune fille de 24 ans. Je me rase et je m’épile tout le corps depuis que j’ai 16 ans. Pourtant, je n’ai pas une forte pilosité, mais on dirait que c’est plus fort que moi. J’ai toujours pensé que les hommes trouvaient ça plus attirant et j’avais l’impression que le poil ben c’était sale. Si tu t’es jamais rasé l’entre jambe jusqu’à la craque de fesse, je t’apprends aujourd’hui que c’est loin d’être facile ni élégant. Pis en plus, ben ça fait des petits poils incarnés de temps en temps…. mais bon, après tout, tout ce que je veux c’est « fiter » dans le moule. J’ai hâte au jour où les poils vont revenir à la mode la gang!

Femme Hétérosexuel.le 24 ans

J’ai une pilosité plus prononcée que la moyenne pour les XX que j’ai toujours attribuée à un gène latin. Depuis la 1ère secondaire, j’ai honte de mes poils. J’avais demandé à ma mère si je pouvais me raser, elle avait dit non, j’étais trop jeune. Dans le texte on blâme la mère qui encourage à se raser, moi j’en aurais rêvé. J’ai appris à me raser seule en cachette. La première fois, j’étais taillée de partout. On m’a fait remarqué que j’avais des favoris, l’ami d’un ex m’avait envoyé le contact d’une clinique laser. Je me suis fait bodyshamer et j’ai déjà pleuré en boule dans la salle de bain. Aujourd’hui, même si les commentaires me blessent toujours, ils ne minent plus ma confiance. J’apprécie les femmes qui montrent leur pilosité, parce que moi, je ne pense pas arriver à le faire.

Femme Orientation inconnue 35 ans

Bonjour! Je suis une femme bisexuelle et je sors depuis un an avec un homme, mais la relation avec une femme me manque des fois. J’en ai parlé à mon copain puis ça nous a intéressé tous les deux de faire entrer une 3ième personne dans le couple occasionnellement, mais j’ai quand même peur que cela brise notre dynamique. Comment trouver la troisième personne? Est-ce mieux que ça soit une connaissance ou une inconnue? Beaucoup de questions me trottent la tête.

Femme Bisexuel.le 22 ans

J’aime beaucoup le sexe avec les hommes plus âgés que moi. Mais je n’arrive jamais à sentir autre chose qu’une attirance sexuelle. J’idéalise un peu la personne avec laquelle je veux être et ce, à la fin, en termes d’âge. J’ai jamais été dans une relation et j’aimerais bien être avec quelqu’un qui va se saouler avec moi, qui va se stoner avec moi et qui passera des nuits dans un club avec moi. Ce qui m’empêche d’être avec quelqu’un plus âgé, parce qu’ils refusent toujours de faire ça. Côté sexe et « personnalité », je match souvent avec les plus âgés.

Homme Homosexuel.le 28 ans

Hier j’ai passé une belle soirée avec des gens que je viens tout juste de rencontrer. Je me suis pris par surprise à être très attiré sexuellement par quelqu’un qui habituellement ne serait pas du tout de mon genre. À suivre…

Homme Orientation inconnue 18 ans et une vieille âme

Je me suis longtemps rasée juste pour faire comme tout le monde. Malgré le fait que je ne trouvais pas ça super beau sur moi. Aujourd’hui, je suis 100% à l’aise avec mes poils lors de mes relations sexuelles, car il me fait sentir femme et bien dans ma peau!

Femme Hétérosexuel.le 21 ans

J’aimerais tellement pouvoir plus apprécié le sex sans connexion profonde. Le meilleure sex que j’ai eu c’est toujours avec mes anciennes copines, personne avec qui je partageais un lien puissant. Même si certaines personnes m’attirent et m’excitent au plus haut point, au moment de coucher ensemble l’intimité n’est pas la même et ça feel pas right.

Homme Orientation inconnue jeune d'âge, vieux d'âme

J’ai commencé à m’épiler/me raser beaucoup moins fréquemment depuis un peu plus de 2 ans. J’ai toujours eu une grande honte envers mes poils foncés et abondants, ayant grandi avec des parents qui voient les poils féminins comme non-acceptables (ironiquement, mon père est un homme très poilu). Cependant, apprendre à accepter mes poils et les laisser pousser ont tellement aidé à mon estimé personnelle! Je me sens belle, confiante et beaucoup mieux dans ma peau depuis que j’ai fait mon premier Maipoils. Mes parents commencent à accepter petit à petit. Il me manque encore le « guts » de sortir poilue l’été en toute acceptation de mes poils, mais j’ai espoir que je vais finir par y arriver! Vive le poil libre 💛

Femme Orientation inconnue 21 ans

J’adore ma toison pubienne! Je la taille un peu juste pour le confort. Je trouve mon partenaire plus sexy quand il est poilu aussi. 😉 Oui à plus de diversité dans la représentation!

Femme Hétérosexuel.le 44 ans

Mes poils pubiens ne m’ont jamais dérangé. J’ai essayé à quelques reprises de les tailler avec des ciseaux, mais la sensation était désagréable pour les jours suivants. Quand j’ai commencé à être active sexuellement, j’ai eu peur que mon partenaire soit surpris et dégouté, mais ça n’a créé aucun problème. J’ai donc un buisson garni au max et ça ne m’empêche pas de m’assumer pleinement sexuellement. J’ai l’impression d’être la seule à ne pas l’entretenir, vous êtes où les autres ?!

Femme Hétérosexuel.le 20 ans

J’ai découvert dans les derniers mois ma bisexualité et je suis présentement en relation avec une fille pour la première fois. Je l’aime énormément et nos relations sexuelles me satisfont. Mais je ressens parfois le désir d’avoir une relation sexuelle avec un homme, sans avoir une personne en particulier en tête, juste parce que ça m’excite différemment, mais je ressens par le fait même de la culpabilité. Ma partenaire me demande souvent si elle peut faire quelque chose pour « imiter » en quelque sorte une « baise hétérosexuelle », mais je ne sais pas quoi lui répondre. Est-ce correct de me sentir mal? Est-ce que je devrais lui en faire part, même si je crains que ça lui fasse de la peine? En tant que bisexuelle, je n’arrive pas encore à dealer avec mes « phases » de désir gars/fille.

Femme Bisexuel.le 22 ans