Post Title

Hétérosexuel dans une relation queer.
Je t’aime, je t’adore, j’aime ta personnalité, ta personne, tes yeux, tes hanches, tes fasses, ton rire, ton toucher, ta façon de me prendre au lit, nos projets ensemble, notre passé, notre futur. Je t’aime pleinement, mais pas complètement…

J’aimais tes seins, ta voix féminine, ta silhouette féminine, ton visage doux. J’aimais le féminin en toi. Tu as changé. Je t’aime toujours sans tes seins, ta voix féminine, ta silhouette, ton visage et la perte de tes traits féminin… puisque tu es bien, tu es mieux, mais pourquoi la stimulation visuelle d’un corps typiquement féminin met un frein vers mon désir de toi. Malgré la passion amoureuse sentimentale que j’ai pour toi…

Le sexe est pourtant primordial pour nous deux, mais serais-je capable de passer par dessus la barrière d’une ambiguïté physique de ta personne pour continuer à t’aimer comme je l’ai fait depuis bientôt 4 ans… comme je le fais, mais fais-je le comme je le devrais. Puisque je suis Hétérosexuel avec les désirs et standards d’une personne typiquement Hétérosexuelle, hétéronormatif, gars et fille, poils pas poils, pénis et vagin. La binarité fait mal à mes valeurs, mais attire mes désirs et pourtant distance mes sentiments érotique à ton égard. Dilemme d’un homme Hétérosexuel dans une relation queer. Le presque-drame du désir et la perte du corps typiquement féminin qui a peut-être trop de place au sein de ma sexualité qui est pourtant presque-prioritaire dans ma vision, dans NOTRE vision d’un couple, d’une relation entre deux êtres qui sommes nous ou « plusieur » (à voir, mais sûrement pas envisageable ou du moins réaliste).

Je t’aime crunchi

-bibou