Confession

Depuis que je t’ai revu la semaine dernière, je pense tout le temps à toi, tu m’obsèdes. Chaque fois qu’il sort, je me masturbe en pensant à toi. Je n’avais pas eu d’aussi bons orgasmes depuis longtemps. J’étais avec lui parce que j’essayais de t’oublier, mais je t’aime encore. J’ai des bonnes raisons de croire que tu m’aimes aussi et je m’accroche à cet espoir.