À la recherche de l’érection perdue

Illustration par Aless MC

Selon lui, les bretelles de sa robe qui caressent ses épaules dénudées volent le show.

Selon elle, les petites mèches de cheveux qui dansent sur sa nuque sont un spectacle en soi.

Quelques heures plus tard, elle passe la porte de sa chambre située au fond de l’appartement. Elle lui dit : « C’est beau chez toi. »

Il allume la lampe de chevet qui tamise instantanément la pièce et fait un petit commentaire sur le fait que les ambiances, c’est ben important pour lui. 

Elle trouve ça cute et rit. Elle s’assoit sur son lit. Il vient la rejoindre et ils s’embrassent. 

Ils avaient tous les deux envie de recommencer depuis le french dans le taxi.

Les lèvres sur les lèvres deviennent des lèvres sur les cous. Les vêtements sur les corps se transforment en vêtements sur le plancher. Les langues sur les bouches deviennent des langues entre les jambes. Les sexes se mouillent et les peaux se réchauffent. Les soupirs s’intensifient et résonnent. Mais pas trop, il ne faudrait pas réveiller le coloc :

Elle (lui chuchotant à l’oreille). – J’ai tellement envie que tu me baises. Ça te tente?

Lui. – Ouais, vraiment.

Lui (en approchant son bassin du sien puis, hésitant). – Ça te va si on y va juste de même?

Elle. Euh ben, en fait, j’aimerais vraiment mieux qu’on mette un condom. J’en ai dans mon sac si jamais tu en as pas.

Lui. Ouais ouais, c’est juste que je sens rien avec une capote…

Elle se redresse et fronce les sourcils. 

Lui. Tu prends pas la pilule, c’est ça?

Elle. J’ai un stérilet, ouais, mais ça protège pas contre les ITSS, t’sais. La pilule non plus, by the way

Lui. Non, mais je suis clean. Tu peux me faire confiance.

Il recommence à l’embrasser. L’odeur de ses cheveux, la texture de sa peau et le goût de sa bouche le font capoter. Leurs corps allongés roulent dans les draps. Les bras s’enlacent, les cuisses se caressent, les souffles se mêlent et les mains se baladent.

Elle. C’est bon, j’adore ça quand tu me touches juste-là. Encore, please.

Lui. T’es belle.

Elle. Tu m’excites vraiment. J’ai envie de toi. Je peux aller chercher un condom, mon sac est juste là, ça va prendre deux secondes.

Elle fait trois pas, ouvre son sac et revient sur le lit avec le petit sachet métallique qu’elle lui tend.

Lui. Ah, je tripe pas sur cette sorte-là, c’est trop serré pour moi…

Elle. Pour vrai, je suis pas mal sûre que ça va faire la job! On peut essayer au moins…

Ils se redressent et elle s’assoit à côté de lui. Il déballe nerveusement le sachet, en sort le condom et vérifie s’il est du bon côté. 

Il entreprend maladroitement de le placer sur son pénis. 

La pièce est tamisée, il voit pas grand chose.

Lui. Asti, le condom est pas du bon bord. Pourquoi ça arrive tout le temps maudit.

Il se couche sur le dos et lui fait signe de venir par-dessus lui. Elle enjambe ses cuisses, l’embrasse et essaye de…

Elle (doucement). Hey, on peut vraiment faire d’autre chose, y a pas de stress!

Lui (soulagé). – Ouais, ok tu as raison. Parce que c’est pas concluant mon affaire. Je suis vraiment désolé, c’est que quand j’ai un peu bu pis que…

Elle (en l’interrompant rassurante). Pour vrai, c’est vraiment correct, je comprends full. J’ai d’autres idées pour nous… 

Elle retire doucement le condom de son pénis et le jette par terre de façon théâtrale. Il rit. Elle aussi. Ouf.

Il lui fait signe d’approcher. 

Plus proche. 

Encore plus proche. 

Si proche que sa langue se retrouve entre ses jambes, ces dernières chevauchant ainsi son visage. 

Il embrasse.

Il lèche.

Il déguste son sexe jusqu’à plus soif.  

Elle soupire, gémit, crie. Mais pas trop, il ne faudrait pas réveiller le coloc.

Sa jouissance lui coule sur la bouche, brûlante. 

Elle se couche à côté de lui, paisible. Il caresse ses seins doucement.

Après quelques minutes, elle lui dit : « Aimerais-tu que je te fasse un massage? »

Il accepte, ouvre le premier tiroir de sa table de chevet et lui tend une bouteille de lubrifiant. Elle verse un peu de liquide dans le creux de sa main et commence à le masser. 

Les épaules. 

Le haut du dos. 

Le bas du dos. 

Les fesses. 

Elle retourne son corps et caresse son ventre. 

Ses cuisses. 

Son sexe. 

Son sexe.

Son sexe.

Ils s’échangent des regards aussi caliente que leurs caresses. 

Il soupire. 

Elle sourit. 

Elle continue.

Lui. Oh my god, ok, c’est bon ça. Tu m’excites tellement quand tu fais ça.

Elle sourit, tend la main gauche et ouvre le premier tiroir de la table de chevet. Elle y a aperçu des condoms tout à l’heure. Elle ouvre le sachet, embrasse sensuellement son partenaire et vérifie si le condom est du bon côté.

Elle. Asti, le condom est pas du bon bord. Pourquoi ça arrive tout le temps maudit.

Ils rient.

Elle fait couler du lubrifiant sur son pénis et y passe sa main doucement. 

Moins doucement.

Longtemps.

Elle déroule le condom sur son sexe, en prenant bien son temps.

Elle enjambe ses cuisses en passant sa langue sur ses lèvres. 

Elle va et vient contre son bassin. 

Et encore.

Lui. Oh my god, c’est fucking bon avec le lube en-dessous du condom! Fuck, arrête pas!

Il prend ses fesses pour guider la cadence. 

Et encore. 

Et encore.

Il soupire, gémit, crie. Mais pas trop, il ne faudrait pas réveiller le coloc.

Elle se couche à côté de lui. Il caresse ses seins doucement.

Lui (en flattant ses épaules dénudées). C’était vraiment beau la robe que tu portais ce soir.

Elle lui sourit.

Sur le plancher de la chambre, deux capotes chiffonnées regardent les bouches des amants fusionner à nouveau.

  • Farley, T. A., Cohen, D. A. et Elkins, W. (2003). Asymptomatic sexually transmitted diseases: the case for screening. Preventive medicine, 36(4), 502-509. https://doi.org/10.1016/S0091-7435(02)00058-0

    Geter, A. et Crosby, R. (2014). Condom refusal and young Black men: the influence of pleasure, sexual partners, and friends. Journal of Urban Health, 91(3), 541-546. https://doi.org/10.1007/s11524-014-9869-4

    Institut national de santé publique du Québec. (2017). Le condom.
    https://www.inspq.qc.ca/espace-itss/pixel/le-condom

    Nguyen, H. M. T., Gabrielson, A. T. et Hellstrom, W. J. (2017). Erectile dysfunction in young men—a review of the prevalence and risk factors. Sexual Medicine Reviews, 5(4), 508-520. https://doi.org/10.1016/j.sxmr.2017.05.004

    Romero-Estudillo, E., González-Jiménez, E., Mesa-Franco, M. C. et García-García, I. (2014). Gender-based differences in the high-risk sexual behaviours of young people aged 15-29 in Melilla (Spain): a cross-sectional study. BMC Public Health, 14(1), 1-9. https://doi.org/10.1186/1471-2458-14-745

    Séguin, L. J. (2018, Juin). Silence is sexy: Sexual scripts and their influence on during-sex sexual communication. Guelph Sexuality Conference, Guelph, ON.

Rédaction de cet article
  • Des études en théâtre, en sexologie ainsi qu’une expérience en relations publiques et en communications constituent son bagage solide et diversifié. Passionnée de sciences humaines, d’arts et de culture, elle est aujourd’hui journaliste chez URBANIA et chroniqueuse radio sur les ondes d’ICI Radio-Canada Première. Tendez l’oreille: vous l’entendrez peut-être aux émissions Pénélope et On dira ce qu’on voudra. Dans ses temps libres, Laïma écoute des podcasts (érotiques mais pas que), se retape les 6 saisons de Sex and the city en boucle et essaye de devenir une pro du tarot de Marseille. Sa chart de Scorpion ascendant sagittaire lune en taureau font d’elle une personne intense, aventureuse et full loyale.

Annotations de cet article
  • Franco-Ontarienne originaire d’Ottawa, Léa Séguin a réalisé ses études en psychologie (Université d’Ottawa) et en Family Relations and Human Development (University of Guelph) avant de compléter un doctorat en sexologie à l’Université du Québec à Montréal. Passionnée de la sexualité, Léa continue de mener des recherches sexologiques, notamment sur l’orgasme et sa simulation, la communication sexuelle et les représentations sociales de la sexualité. Au sein du Club Sexu, Léa porte plusieurs chapeaux dont ceux d’administratrice, de consultante scientifique et de rédactrice.